Royan - N°157 - Décembre/Janvier 2018

Le futur palais veut mettre l’eau à la bouche

2019 marque le début d’un chantier majeur. Celui de la réhabilitation du palais des congrès. Lancement, dès le mois de janvier, d’environ deux années de travaux.

La fin d’un serpent de mer. Et donc le début d’une nouvelle ère pour l’un des édifices emblématiques de la ville de Royan. Maintes fois gelé, repoussé, et surtout modifié en large et en travers depuis les premières discussions engagées en 2005 (CB n° 93), le projet de réhabilitation du palais des congrès passe enfin au stade de la réalisation. Les travaux, d’un montant bien moindre que les quelque 13 millions d’euros chiffrés il y a dix ans, sont en tout cas censés commencer en ce mois de janvier 2019. 

L’enveloppe de 7,6 millions d’euros dégagée par la ville de Royan, avec l’appui important d’autres collectivités (au moins 50% du budget à ce jour), promet une véritable transformation des lieux en l’espace de deux ans. «Tout devrait être terminé fin 2020-début 2021», projette le maire Patrick Marengo, impatient de redonner au palais ses lettres de noblesses en matière d’accueil de...congrès. Comme dans les années qui ont suivi son inauguration, en 1957. Construit en l’espace de trois ans sur l’emplacement de l’ancien casino Foncillon, le site était rapidement devenu un lieu prisé pour l’organisation de congrès divers et variés.  Un retour aux sources est donc envisagé, aussi bien au niveau de sa fonctionnalité que de son aspect architectural, côté mer.

«L’esprit des années 50 avec la technologie du XXIe siècle»

Hasard ou signe du destin, l’opération de réhabilitation est d’ailleurs confiée au cabinet d’architecture Ferret, dont le gérant, Pierre Ferret, n’est autre que le fils du concepteur du palais des congrès, Claude Ferret. Parmi les évolutions importantes figure le... retour à la façade d’origine ! Paradoxal sur le papier mais tout sauf étonnant, en réalité, tant elle était jadis appréciée des Royannais. La salle Saintonge, elle aussi, va subir une cure de jouvence mais retrouver, dans les grandes lignes, sa configuration des années de l’époque. Et notamment sa forme elliptique. «Le fil conducteur, c’est vraiment l’esprit des années 50 avec la technologie du XXIe siècle», sourit Patrick Marengo. 

Cette première phase majeure du chantier, qui devrait être livrée pour Noël 2019, laissera ensuite place à la rénovation de l’arrière du palais des congrès, si on l’observe depuis la plage de Foncillon. Avec, en particulier, l’aménagement du CIAP. L’ouverture d’un Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine fait partie des obligations liées à l’obtention, en 2011, du label Ville d’art et d’histoire. A l’aube de ces deux années de travaux, le maire de Royan voit déjà, à travers ce futur palais, «un lieu de rencontres extraordinaires».

 

Elément marquant du projet, le retour à la façade d’origine telle qu’imaginée dans les années 1950.

(Illustration © Atelier Ferret Architectures)

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°157
Décembre/Janvier 2018

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous