Meschers-sur-Gironde - N°165 - Avril/Mai 2020

Les « Geo-trouvetout » au rendez-vous

DERNIERE MINUTE : l'édition 2020 du salon Imagine est annulée

 

La 5e édition d’Imagine, le salon de l’invention et de l’innovation, se tient du 15 au 17 mai à Meschers. Dans l’ombre du prestigieux concours Lépine mais néanmoins prisé par certains inventeurs en devenir. Entretien avec l’un des organisateurs, Jean-François Négret.

 

La Côte de Beauté – Une 5e édition a toujours un côté symbolique. Sentez-vous qu’Imagine monte en puissance dans ce vaste univers de l’invention ?

Jean-François Négret – On a la sensation d’être un peu plus reconnu par les partenaires. L’inconvénient, c’est la proximité du concours Lépine à Paris. Beaucoup d’inventeurs y participent. Nous avons donc de plus en plus de difficultés à renouveler nos exposants. Après, c’est notre volonté de le faire en avant-saison. On est un peu coincé dans le calendrier, on a retardé d’un mois par rapport à l’édition précédente mais on n’a pas l’intention d’en faire une manifestation estivale. 

Comment les convaincre de venir aussi à Meschers ?

C’est quasiment impossible [rires]. On leur parle de notre région mais on arrivera jamais à les convaincre. Notre publicité, c’est la qualité de l’accueil mais on ne peut pas leur parler de la fréquentation au regard du concours Lépine. 3 000 personnes, pour eux c’est relativement dérisoire. Lépine, c’est 100 fois plus. On ne joue pas dans la même cour, on n’arrive pas encore à décrocher une personnalité scientifique. Et ceux qui ont passé douze jours à Paris nous disent qu’ils sont complètement rincés et ne peuvent pas enchaîner un deuxième salon.

Qui sont donc les inventeurs que vous parvenez à dénicher ?

Ils arrivent de pratiquement toute la France. Une bonne vingtaine. Beaucoup de profils différents. Ça va du grand père géo-trouvetout, dans son coin, aux start-up en devenir qui ont de l’ambition. Ils ont une formation d’ingénieur pour un certain nombre. Après, il y a un petit grain de folie. Je pense à un inventeur de Saint-Georges-de-Didonne qui a mis au point un marque-page magnétique. On a l’impression que c’est rien du tout et, en fait, c’est très pratique. Je ne vais pas dire qu’il arrive à en vivre mais il est sur d’autres inventions qu’il va venir nous présenter cette année.  

Certains parviennent-ils justement à percer et en faire leur activité professionnelle ?

C’est le cas par exemple de deux inventeurs qui ont mis au point un mini lave-vaisselle, prix du jury en 2018. L’année suivante, ils se sont retrouvés au grand salon international de Las Vegas. Ils ont complètement explosé ensuite. L’entreprise en Vendée commercialise « Bob ». On l’a vu sur des émissions de télévision. Je ne vais pas dire que tout a démarré à Meschers mais Meschers a été un tremplin. 

Et une entreprise de ce type en Pays royannais un jour, c’est un objectif transversal ?

On y pense fortement. On est aidé par le service développement économique de l’Agglomération. Si on trouve un inventeur qui a l’intention de s’établir et dont le profil est fiable, on soutiendra ce projet. Il y a de la place. On peut trouver les moyens. Ce serait aussi quelque chose d’important pour la crédibilité du salon. Mais on ne se fait pas trop d’illusions non plus. Quand un inventeur assoit un peu son entreprise l’année qui suit notre salon, on est quand même satisfait. 

Dans le lot, cette année, trouvera-t-on une invention totalement déjantée ?

Pour le moment, non. Mais les inscriptions ne sont pas terminées. Même si les gens vont se demander ce qu’est la « chaussette volante » [rires]. En fait, c’est très sérieux. Un inventeur met au point un système de sécurité pour l’évacuation des personnes en difficulté après un incendie dans des immeubles où l’on s’aperçoit que l’échelle des pompiers ne peut pas les atteindre. C’est une sorte de tube, à l’image de ce qui peut exister sur les immeubles pendant les travaux. Il a imaginé, avec l’aide d’un drone, d’aller accrocher une chaussette pour évacuer les gens en 5 minutes. 

 

Après-midi du vendredi réservée aux scolaires et aux professionnels.

Entrée libre de 10h30 à 18h30, samedi et dimanche. Salle La Passerelle.

Programme complet sur www.salonimagine.fr

 

Photo : Avant de percer à l’international, les créateurs du lave-vaisselle miniature « Bob » avaient reçu le prix du jury du salon michelais, en 2018.

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°161
Août/Septembre 2019

Commander
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous