Culture - N°146 - Février/Mars 2017

Livre – Royan, tout le monde descend

Après la très belle série d’ouvrages «Souvenirs de…» regroupant des documents anciens et des témoignages, François Richet se lance dans la littérature policière.

Pour ce recueil de nouvelles, François Richet, l’auteur, saisit des moments, des situations, des sentiments, comme cette femme divaguant sur le port de Royan en 1957, envahie de mélancolie à la pensée de la perte de sa famille pendant la guerre. Il y a aussi ce marchand de peinture qui, dans un Royan pas encore reconstruit après la Seconde Guerre mondiale, se demande pourquoi sa boutique est régulièrement visitée sans constater aucun vol, cette peintre du Parc qu’on accuse de tuer les chats du quartier en 1967, cette starlette des années 60 qui enquête sur l’assassinat d’un ami journaliste, cette femme pleine de mélancolie dans les années 90 en consultant des clichés anciens…

Pour chacune de ces nouvelles, l’auteur s’amuse à tenir le lecteur en haleine jusqu’au bout de l’histoire, avec humour, dont un rebondissement intervient souvent à la dernière phrase.

A chaque fois, François Richet, que l’on ressent inspiré par sa propre histoire mais aussi par la masse de documents anciens qu’il a accumulés ou consultés sur l’histoire de la Côte de Beauté à travers les nombreux ouvrages qu’il a édités, sait décrire des personnages attachants et des environnements familiers.

Neuf nouvelles, plus ou moins longues, se succèdent ainsi et nous baladent avec bonheur à travers la Côte de Beauté et le siècle dernier.

 

Royan, tout le monde descend, par François Richet, éditions du Trier-Têtu, 140 pages, 9,90 €

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous