Culture - N°159 - Avril/Mai 2019

Livres

A bicyclette

Pas besoin d’aller à l’étranger pour partir à l’aventure. Elle peut se dérouler, par exemple, en se lançant le défi de rejoindre Toulouse à vélo à partir de Royan, en une semaine par le chemin le plus direct pour les plus aguerris ou en un mois en famille avec des enfants en suivant les boucles supplémentaires présentées, d’après ce que propose ce petit guide pratique. Chaque tronçon est détaillé avec des cartes précises et un texte descriptif accompagné de nombreuses photos de l’environnement et de ce qu’il faut voir sur le trajet. Pour ceux qui ne souhaitent pas se rendre à Toulouse mais « juste » faire une boucle avec comme point de départ et d’arrivée Royan, un circuit est proposé par le littoral médocain (Soulac-sur-Mer, Montalivet, Hourtin, Carcans, Lacanau) puis, en option, une boucle autour du bassin d’Arcachon. Le parcours de Lacanau à Bordeaux (Bruges) se fait en empruntant la voie verte aménagée sur une ancienne ligne de chemin de fer. Le retour vers Royan passe par Lamarque pour traverser la Gironde et longe la rive droite par Blaye, Barzan, Talmont, Meschers et Saint-Georges. Gros avantage de ce circuit à vélo : prendre le temps de découvrir l’environnement riche de découvertes qu’on rate souvent en voiture. C’est le plus de ce guide très bien fait où tout est expliqué de manière précise, avec de bons conseils (choses à voir, hébergements, réparateurs…). Et pour les plus courageux : direction Toulouse.

De Royan à Toulouse à vélo, Philippe Calas, Rando Editions/Glénat, 160 pages, 17,90 €

 

Carte postale magique

Colorier et créer une carte «magique», voici une activité proposée aux enfants de 6 à 12 ans avec ces 10 Magicartes. Avec un astucieux système de pliages, collages et scotchages, l’enfant va créer une carte postale avec l’illusion qu’elle se colorie toute seule quand on la sort de son fourreau. C’est bien fait et, pas de danger, il n’y a pas besoin de ciseaux car les cartes sont prédécoupées. Les scènes à colorier représentent les activités d’été à Royan : casino, front de mer, plages, marchés… Le tout est accompagné de fiches didactiques sur la faune maritime. Tout ce qu’il faut pour occuper les enfants quand il pleut ou lors des longs trajets.

10 Magicartes Royan, Philippe Reyt, éd. Bonne Anse, 15 €

 

Tout sur les huîtres

Des photos magnifiques, des portraits de femmes, des explications détaillées… Il y a tout dans ce livre pour rendre hommage à un produit emblématique de la région : l’huître.

Les 140 pages de l’ouvrage se dégustent avec délectation tant les photos sont belles et les informations intéressantes. De sa naissance à sa consommation, tout est expliqué dans le détail, toujours agrémenté de photos. Depuis le début du tourisme à la fin du xixe siècle qui participe à l’expansion du nombre d’amateurs de ces coquillages, en passant par l’importation de l’huître creuse du Portugal à cette même période pour couvrir la demande croissante, l’affinage en claires, le calibrage, l’ouverture, le quotidien des ostréiculteurs… L’ouvrage semble exhaustif. L’auteur, Jean Prou, spécialiste des coquillages à l’Ifremer, et Sébastien Husté, photographe du Sud-Ouest, ont parcouru l’île d’Oléron et l’embouchure de la Charente jusqu’au bassin de Marennes et les rives de la Seudre pour réaliser ce livre. Nous ne pouvons malheureusement pas en apprécier la qualité de la fabrication car l’éditeur nous a fourni la version électronique du livre.

Des huîtres et des hommes, Jean Prou et Sébastien Husté, éd. Sud Ouest, 144 pages, 24,90 €

 

Vues de Rochefort

Dans sa série des beaux livres de La Geste consacrés aux villes de Charente-Maritime (voir CB n° 153 pour celui sur La Rochelle), voici Rochefort. L’auteur est un amoureux de la ville. Il a sorti un roman policier, Rififi chez Loti, dont l’action se déroule dans cette ville, en 2017. Les très belles photographies de Pascal Robin, bien mises en valeur, présentent tout d’abord la ville vue du ciel puis des marais alentour. Puis l’aspect maritime de Rochefort : les quais, les ports, la Corderie royale, le voyage de L’Hermione aux Etats-Unis, les ponts, les thermes, les activités économiques d’aujourd’hui, les bâtiments, les détails architecturaux… Il y a tout ce qui compose Rochefort, sous un angle souvent inédit ou original, dans ce livre. La réalisation de l’ouvrage est impeccable.

Rochefort, Jean-André Lecru et Pascal Robin, éd. La Geste, 240 pages, 29,90 €

 

La Rochelle de A à Z

La Geste sort un nouveau très beau livre sur La Rochelle, sous l’angle original du dictionnaire cette fois. Ce dictionnaire a bien évidemment le côté subjectif de l’auteur, amoureux de La Rochelle. C’est l’occasion de découvrir la ville sous un nouvel angle, de A comme abdication – par rapport aux quatre sièges qu’a subis La Rochelle tout au long de son histoire mouvementée – à Z comme Zarafa – la girafe (nommée ainsi récemment) offerte à Charles X par Méhémet Ali et dont la dépouille naturalisée est exposée au muséum d’histoire naturelle de la ville. Ce livre passionnant, richement illustré, est parsemé de nombreuses anecdotes que l’on peut piocher au hasard des pages et qui font ce que la ville est aujourd’hui. Très bien réalisé, on lui pardonnera les malheureuses fautes de frappe et d’orthographe relevées dans certains textes…

Le grand dictionnaire de La Rochelle, Thomas Brosset, éd. La Geste, 184 pages, 29,90 €

 

Construire des phares

Voilà une activité intéressante qui amusera enfants et adultes : la construction de quatre phares, Ar-Men, Pierres-Noires, le Créac’h et les Baleines, en papier cartonné. Attention toutefois, les plus jeunes auront besoin d’aide pour détacher délicatement les éléments prédécoupés, dégager les encoches, plier aux bons endroits puis assembler le tout, sans outils ni colle. Le résultat, bien sûr un peu fragile, est spectaculaire.

Je construis les phares, Dominique Ehrard, éd. Ouest-France, 8,90 €

 

Les femmes en 14-18

Le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale a été l’occasion de revenir sur l’horreur vécue par les homme au front. Il a été moins question du rôle des femmes qui ont dû les remplacer. C’est pour combler ce manque que cet ouvrage vient de paraître. L’UPCP-Métive (Union pour la culture populaire en Poitou-Charentes et Vendée) regroupe autour de Marlène Belly, maître de conférences à l’université de Poitiers, les textes et témoignages de plusieurs auteurs. Au fil des pages, on comprend comment, dans la région comme dans toute la France, ce sont les femmes qui ont fait fonctionner le pays pendant que les hommes étaient à la guerre. Les femmes étaient actives pour, en plus des tâches de la ferme, cultiver les champs, soigner les blessés, éduquer les enfants, maintenir l’activité économique (dans les entreprises, les services publics…) et la production de guerre avec les «munitionnettes», ces femmes travaillant dans les usines de fabrication des munitions.

Les femmes ont été également essentielles dans le maintien des liens familiaux mais aussi entre les soldats, par les très nombreuses correspondances. Les femmes prennent aussi de l’importance dans les chansons, certaines deviennent des héroïnes, des monuments leur rendent hommage… De très nombreux aspects de l’importance des femmes de la région durant cette guerre sont abordés dans ce livre illustré.

14-18 Les Femmes en Poitou et en Charentes, Marlène Belly, éd. La Geste, 368 pages, 25 €

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°158
Février/Mars 2019

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous