Culture - N°163 - Décembre/Janvier 2019

Livres

Manger local

Ce livre à la présentation soignée propose deux approches agréables de l’estuaire de la Gironde : la cuisine et la promenade. A partir de dix sites le long de l’estuaire, Laurence Dessimoulie, qui se présente comme cuisinière indépendante éco-responsable, propose trente recettes utilisant des plantes sauvages récoltées sur place. Car les milieux humides, fragiles, qui longent le fleuve regorgent de ces plantes qu’on peut facilement confondre avec des « mauvaises herbes » mais qui sont en fait, avec les conseils de l’auteur, utilisables pour élaborer de bons repas.

La première sortie proposée est en septembre au marais du Conseiller, au Verdon-sur-Mer. L’endroit a été aménagé il y a plus de 800 ans par des moines pour y créer des marais salants. Puis il fut utilisé pour l’ostréiculture. Abandonné à partir des années 1970, il doit sa préservation actuelle et sa mise en valeur à l’association Curuma à partir de 1993. On trouve ainsi dans ces lieux les plantes utilisées pour réaliser un tartare d’obione, des huîtres farcies aux bettes maritimes et des verrines de salicorne.

La balade continue ainsi jusqu’à Cussac-Fort-Médoc, plus au sud, en passant par Jau-Dignac-et-Loirac ou Saint-Seurin-de-Cadourne, et, rive droite, Saint-Seurin-d’Uzet et Mortagne-sur-Gironde. On pourra y trouver à l’état sauvage mauve, moutarde, fenouil, pâquerette, ortie, ail des ours, entre autres, pour lesquels des recettes de saison sont détaillées.

Les très belles photos renseignent un peu plus sur les paysages rencontrés, le déroulement des recettes et la description des herbes.

Savourez les plantes sauvages de l’estuaire, Laurence Dessimoulie, éditions Sud Ouest, 96 pages, 15 €

 

Villas emblématiques

Décidément, les villas de Royan inspirent les éditeurs pour la création de beaux livres. Celui-ci, fait par La Geste, fera un beau cadeau pour les fêtes de fin d’année. Sur 262 pages grand format sur papier épais, les auteurs, le photographe Yann Werdefroy et la responsable du patrimoine de la ville Charlotte de Charette, font le tour de Royan pour présenter les villas les plus remarquables, mélangeant l’éclectisme de l’architecture du xixe siècle à la modernité des années 1950. L’ouvrage est divisé en quatre parties qui représentent quatre quartiers de Royan : Pontaillac, le Parc, le Chay-Foncillon et le centre-ville. Plus de 80 de ces villas sont répertoriées et présentées dans le détail, avec parfois des documents d’archives ou des plans de construction. On peut les retrouver facilement grâce aux cartes qui les situent dans les quartiers avec également les adresses et coordonnées GPS. Ce livre est une mine d’informations pour celui qui s’intéresse à l’architecture de la création de ces stations balnéaires ou plus spécifiquement à la reconstruction de Royan après le bombardement de la fin de la Seconde Guerre mondiale dont l’architecture s’est inspirée de ce qui se faisait alors au Brésil.

Villas de Royan, Charlotte de Charette et Yann Werdefroy, La Geste éditions, 262 pages, 39,90 €

 

Comprendre en s’amusant

Aborder le problème de la montée des eaux due au dérèglement climatique par les anecdotes et l’humour sont deux des angles donnés par les auteurs de ce livre. Le troisième angle, l’analyse scientifique, est apporté par le professeur en géologie marine à l’université de La Rochelle Eric Chaumillon (voir CB n° 80). Le résultat est original : ce petit livre qui aborde un sujet grave est agréable et facile à lire, tout en étant scientifique dans son analyse. Le livre s’ouvre sur l’impact de l’activité humaine sur l’environnement, les mouvements des plaques terrestres qui influent sur le niveau plus ou moins important de la montée des eaux, puis le phénomène de submersion lors des tempêtes. Les solutions naturelles sont aussi abordées : permettre la sédimentation des côtes pour ralentir l’élévation du niveau marin, préserver les zones humides qui piègent le carbone et limitent la montée des eaux. On apprend plein de choses. Ainsi, sur les 7 000 km2 en zone à risque de submersion en France, 56% sont sur la façade atlantique. Par ailleurs, l’homme aggrave l’élévation relative du niveau marin en pompant les fluides souterrains ou en bloquant les apports sédimentaires. Mais on s’aperçoit que des solutions se trouvent dans la nature, si on sait l’observer, l’analyser et la préserver. Et pour ne rien gâcher, les anecdotes de Mathieu Duméry sont instructives et drôles, et les dessins de Guillaumes Bouzard sont efficaces et percutants. Un livre dense et amusant.

Hé… La mer monte ! Chronique d’une vague annoncée, Eric Chaumillon, Mathieu Duméry et Guillaume Bouzard, éd. Plume de carotte, 112 pages, 19 €

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°160
Juin/Juillet 2019

Commander
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous