Sommaire du journal N°128 - Février/Mars 2014

Chers lecteurs,

Les principaux changements dans les élections municipales, qui se dérouleront les 23 et 30 mars prochains, concernent les communes entre 1 000 et 3 499 habitants, c’est-à-dire, sur la Côte de Beauté, Meschers (2 879 hab.) et Les Mathes (1 747 hab.). Avec l’instauration du scrutin de liste, on ne pourra pas modifier la composition d’une liste sous peine de nullité du bulletin. Fini le panachage aujourd’hui réservé aux communes de moins de 1 000 habitants ! Meschers et Les Mathes rejoignent ainsi les autres communes plus importantes qui connaissaient déjà ce mode de scrutin. Mais l’autre changement pour ces deux communes est qu’elles devront, elles aussi, respecter la parité hommes-femmes désormais applicable à toutes les communes de plus de 1 000 habitants. Ce qui devrait augmenter le nombre de femmes aux conseils municipaux : elles ne sont pour l’instant que 9 à Meschers pour 23 conseillers et 7 aux Mathes pour 19 conseillers.

Cette parité déjà applicable en 2008 pour les communes de plus de 3 500 habitants avait eu un effet limité. Seules La Tremblade et Vaux-sur-Mer l’avaient parfaitement respectée : 13 femmes sur 27 dans les conseils municipaux de l’une et l’autre. Le bonnet d’âne revenant à Royan avec 12 femmes seulement sur 33 conseillers.

Actuellement, sur les communes que nous «couvrons», il y a 77 femmes sur 185 conseillers municipaux. Avec la réforme, si elle est correctement appliquée, elles devraient être 92...

Mais la parité obligatoire – le nombre de femmes et d’hommes doit être le même (à un siège près) et en alternance pour éviter que les femmes soient repoussées en queue de peloton... – aura-t-elle une incidence sur l’élection des maires eux-mêmes ?

Il n’y avait eu en 2008 qu’une seule femme élue sur la Côte de Beauté : Françoise Brouard à Saint-Georges-de-Didonne qui, après avoir été évincée lors de la nouvelle élection de février 2013, ne se représente pas. Et les listes en présence pour l’élection du mois prochain sont dirigées par des hommes.

Il y aura toutefois peut-être une nouvelle femme maire sur la Côte, à Vaux-sur-Mer : Danièle Carrere, la première adjointe actuelle qui a été adoubée par le maire Jean-Paul Cordonnier qui a choisi de lui laisser la place. Les résultats sont plus incertains ailleurs même à Meschers où deux listes menées par des femmes (Françoise Fribourg et Nicole Dubreuil) combattent la liste de l’ancien maire Dominique Decourt qui tente d’effectuer un come-back.

A Royan, l’actuelle vice-présidente de la Région, Régine Joly, conduit une liste de gauche qui a peu de chances de s’imposer. A Saint-Palais, pas de liste dirigée par une femme pas plus qu’à La Tremblade. Aux Mathes, en revanche, une femme, Nicole Brilleau, tente l’aventure.

Ainsi cette obligation de parité qui constitue à nos yeux un indéniable progrès dans notre pays – qui se situe au 50e rang dans le monde pour la représentation des femmes en politique ! – n’aura, pour l’instant encore, peu de chances d’amener des femmes au pouvoir municipal. Et on peut craindre qu’il n’y ait encore en 2014 – et pour six ans...– qu’une seule femme maire sur la Côte de Beauté...

 

Claude Fouchier

Les candidats ont jusqu’au 6 mars à 18h pour se déclarer en préfecture. Nous publierons les listes complètes à partir de cette date sur notre site internet : www.lacotedebeaute.info

Dernière minute

La Côte de Beauté

Meschers-sur-Gironde

Saint-Georges-de-Didonne

Royan

Vaux-sur-Mer

Saint-Palais-sur-Mer

Les Mathes-La Palmyre

La Tremblade-Ronce-les-Bains

Nature

Patrimoine

Histoire

Portrait

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
6 € N°149
Août/Septembre 2017

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous