Sommaire du journal N°139 - Décembre/Janvier 2016

Les Ronçois ne se laissent pas faire et veulent conserver leur identité. Ils ont été plus de 2 300, cet été, à manifester leur volonté. Il faut avouer qu’on ne comprenait pas bien pourquoi Ronce-les-Bains avait soudainement disparu des documents de la commune au seul profit de La Tremblade. Même le maire, Jean-Pierre Tallieu, Ronçois lui-même, n’avait pas été persuadé de la pertinence de ce changement décidé par le directeur de l’office de tourisme – avec l’aval des élus – qui expliquait qu’il était nécessaire d’avoir une seule identité pour mieux se faire connaître. Ce qui n’est peut-être pas faux. On rétorquera que, s’il ne fallait garder qu’un nom, celui de Ronce-les-Bains était sans doute plus attractif pour les estivants que celui de La Tremblade. Bref, la polémique est terminée et le maire a décidé de garder le nom de Ronce-les-Bains accolé à celui de La Tremblade !

Les travaux controversés sur la rénovation de la piscine de Foncillon et du restaurant Le Nautile, à Royan, vont commencer au printemps prochain. C’est en tout cas ce que le promoteur, Norbert Fradin, affirme après le désistement du recours engagé contre le permis de construire par l’association Sauvegarde du littoral, pilotée par Jean-Paul Hugendobler, ancien adjoint au maire... et voisin. En fait le recours portait sur le permis de construire déposé le 9 avril dernier alors que le promoteur en avait déposé un second, une semaine plus tard. «Un tour de passe-passe» selon Jean-Paul Hugendobler qui consistait à déposer un nouveau permis dans la foulée du premier en espérant que les requérants n’y verraient que du feu. Ce qui s’est effectivement produit... La voie est libre donc pour le promoteur à la grande satisfaction du maire, Didier Quentin, qui n’était «pas disposé à laisser torpiller un beau projet par un quarteron d’irresponsables qui n’ont jamais digéré leurs défaites électorales cuisantes». La violence des propos n’étonnera guère les vieux Royannais qui se souviennent de l’époque où, pour régler les différends politiques, on se brûlait les voitures entre adversaires ! Aujourd’hui c’est moins dangereux : les mots ont remplacé les allumettes...

Saluons la sélection pour les Jeux olympiques de Rio, l’été prochain, de la véliplanchiste Charline Picon, licenciée au club nautique de La Tremblade et membre du Pôle France de La Rochelle. Née à Royan, kiné de profession et matelot de la Marine nationale – qui a le chic avec l’Armée de terre pour aider des athlètes de haut niveau –, Charline Picon, qui a été championne du monde de voile RS:X l’an dernier, vise aujourd’hui la plus haute marche du podium aux JO. Voilà une excellente ambassadrice de la Côte de Beauté.

La Côte de Beauté

Meschers-sur-Gironde

Saint-Georges-de-Didonne

Royan

Vaux-sur-Mer

Saint-Palais-sur-Mer

Les Mathes-La Palmyre

La Tremblade-Ronce-les-Bains

Histoire

Culture

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
6 € N°139
Décembre/Janvier 2016

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous