Sommaire du journal N°76 - Mai/Juin 2005

Chers lecteurs,

Le maire de La Tremblade, Jean-Pierre Tallieu, n'est pas content. Son projet de casino a été refusé par le ministère de l'Intérieur. «Trop près de Royan», a dit en substance la Commission supérieure des jeux. Un refus que conteste M. Tallieu, qui estime que la commission a outrepassé ses droits, soulignant qu'il avait reçu le soutien écrit de Philippe Most, le maire de Royan.
L'élu de La Tremblade veut se tourner vers le groupe Partouche, l'un des leaders des casinotiers en France, en concurrence avec le groupe Barrière concessionnaire du casino de Royan.
On comprend la frustration du maire de La Tremblade quand il voit les recettes que le casino procure à la commune de Royan :
2 766 000 € l'an dernier et 3 273 000 € prévus cette année ! Il voudrait bien, lui aussi, profiter de la manne.
On peut légitimement penser que l'implantation d'un casino à La Tremblade se ferait au détriment – mineur sans doute – de celui de Royan et que sa rentabilité serait peut-être longue à obtenir. D'autant plus qu'un autre projet existe à Saint-Trojan dans l'île d'Oléron, en face de Ronce, et on peut imaginer aussi que le casinotier de Saint-Trojan ait l'idée d'établir une navette Ronce-Saint-Trojan... Mais rien n'est sûr ! L'engouement du public pour les jeux de hasard en France est croissant. Quelques moralistes s'en offusquent. Pas les communes qui en récoltent les dividendes.

La Côte de Beauté

Meschers-sur-Gironde

Saint-Georges-de-Didonne

Royan

Vaux-sur-Mer

Saint-Palais-sur-Mer

Les Mathes-La Palmyre

La Tremblade-Ronce-les-Bains

Nature

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
6 € N°165
Avril/Mai 2020

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous