La Côte de Beauté - N°160 - Juin/Juillet 2019

Croisières – Premier test grandeur nature réussi

Il a pointé le bout de son nez, le 19 avril dernier, non sans passer inaperçu. Le Cyrano de Bergerac, 100 m de long, a passé avec succès son essai d’accostage au port de Royan, sous l’œil intrigué de nombreux badauds. Le bateau de croisière fluviale de la compagnie CroisiEurope attend désormais la fin des travaux menés au niveau du quai des Sabliers pour revenir et permettre à ses passagers de débarquer. Ils étaient 140 à bord, au moment du test grandeur nature.

1,3 M€ de travaux pour adapter le quai

L’aménagement d’un nouveau ponton sera finalisé courant juillet. La première escale officielle du Cyrano de Bergerac est donc programmée pour le mois d’août. Le temps d’installer également un poste de distribution électrique alimenté 24h/24. Le Syndicat mixte des ports de Royan et de Bonne Anse, maître d’ouvrage du chantier, injecte 1,32 M€ pour «ouvrir le territoire à un tourisme de croisière haut de gamme», souligne son président et maire de Royan Patrick Marengo. 

35 escales par an et par bateau dès 2020

Si quelques accostages sont prévus jusqu’à l’automne, le ballet des navires de croisière commencera surtout au prochain printemps. La destination Royan figure d’ores et déjà au catalogue de CroisiEurope pour 2020, avec une prévision de 35 escales. Entre avril et octobre, 5 000 visiteurs passeront deux nuits consécutives dans la Côte de Beauté. Un potentiel doublé à terme, puisque le syndicat envisage d’accueillir deux bateaux de croisière en même temps. Selon la compagnie, un passager dépense à terre entre 50 et 70 euros par jour d’escale.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous