La Tremblade-Ronce-les-Bains - N°140 - Février/Mars 2016

Le phare de la Coubre veut attirer les visiteurs

L’office de tourisme va dépenser plus de 100 000 € dans l’aménagement du site du phare de la Coubre.

Depuis son arrivée à la tête de l’office de tourisme, Régis Alexandre, le directeur, estime que le phare de la Coubre manque de notoriété. «Nous avons la chance d’avoir un magnifique édifice sur notre territoire et il n’est fréquenté que par 50 000 personnes soit trois fois moins que ceux voisins de Ré ou Oléron. Cela est dû notamment à un manque de communication mais aussi aux abords même du phare qui ne sont certes pas à l’abandon mais un peu en désolation. De plus, il n’y a pas de perspective visuelle lorsque l’on pénètre sur le site et pas non plus lorsque nous sommes au sommet.» Fort de ce constat il a été décidé d’investir plus de 100 000 €, sur les fonds propres de l’office de tourisme, pour des travaux d’aménagement qui devraient débuter à la mi-février.

Dans un premier temps, il est prévu de refaire les clôtures, le portail et le parking du phare ainsi que son accès et la signalétique. «Nous allons aménager les jardins avec l’aide d’un architecte paysagiste. Nous voulons introduire des plantes endémiques peu gourmandes en eau. Pas question de grandes pelouses nécessitant de l’arrosage. Nous voulons que ce soit esthétique, pratique et éco-responsable.» Ces travaux donneront de la perspective dès l’entrée dans le parc mais aussi au sommet, notamment avec des marques au sol qui indiqueront des points géographiques. Les facades des bâtiments annexes vont être refaites comme ce sera peut-être le cas pour la peinture du phare. «Depuis plusieurs années maintenant les Phares et balises souhaitent repeindre le phare, totalement délavé. Ils sont en attente du déblocage des fonds. Ils ont bon espoir que cela se fasse rapidement. Si la peinture est faite nous pourrons envisager des aménagements au pied du phare, sinon il faudra attendre l’hiver prochain.» Au chapitre des nouveautés, les horaires d’ouverture vont être revus à la hausse pour coller au plus près de ceux de Chassiron et des Baleines. «Nous voulons être en phase avec la demande et les besoins des visiteurs avec une amplitude horaire plus importante. Nous serons ouverts au-delà de 19h et aussi dorénavant entre midi et deux heures. Un food-truck s’installera dans l’enceinte du parc pour proposer tout au long de l’été et de la journée une restauration rapide mais de qualité. Déjeuner au pied du phare avec la mer toute proche !»

L’office de tourisme envisage également des soirées à thème avec des visites du phare au soleil couchant. Un parcours ludo-éducatif est prévu pour les plus jeunes alors que pour les moins vaillants, une visite virtuelle de l’intérieur du phare est envisagée. «Ce ne sera peut-être pas pour cette prochaine saison estivale mais nous y travaillons.» Une fois le phare et ses environs rénovés, Régis Alexandre espère faire de la visite du phare de la Coubre un incontournable du séjour sur la côte. «A très court terme je vise les 80 000 entrées et les 100 000 d’ici les prochaines années. De plus, pour permettre aux visiteurs de découvrir les autres richesses du territoire, un bureau d’informations touristiques sera installé, cet été, dans l’enceinte du parc.»

Photo L'Europe vue du ciel / La Côte de Beauté

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander
6 € N°150
Octobre/Novembre 2017

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous