La Tremblade-Ronce-les-Bains - N°153 - Avril/Mai 2018

Le vieux phare s’apprête à briller de nouveau

Vieux de plus de 120 ans, le phare de la Coubre, monument emblématique de la Côte de Beauté, a une histoire bien à lui...

C’est en 1690 que commence l’histoire du phare de la Coubre, lorsqu’une tour en bois est construite sur la pointe du même nom dans le but de servir de balise aux bateaux. Le 15 août 1860, le premier  «vrai» phare, en bois à l’époque, est allumé. Mais 20 ans après sa construction, il se retrouve déjà endommagé : le bois ayant pourri, la stabilité de la charpente est compromise. La rénovation de l’édifice s’avérant compliquée et très coûteuse, il est finalement abattu en 1883. Un nouveau phare, en pierre cette fois, est alors construit à 1 500 mètres du rivage. L’ingénieur Caboche est à l’origine de cette tour de 57 mètres de haut qui fut mise en service en 1895, soit 12 ans après la destruction du premier phare en bois. Mais seulement 10 ans plus tard, l’érosion marine avait déjà raison des 1 500 mètres le séparant du rivage. Le sable ayant été emporté avec les marées, il tient désormais en équilibre sur ses pilotis à moitié dénudés, et finit par s’écrouler le 21 mai 1907. Un effondrement anticipé puisqu’en 1904, la construction d’un nouveau phare était déjà entamée. C’est finalement un édifice en béton de 64 mètres de haut, du même nom que la pointe sur laquelle il se dresse, qui sera construit à deux km du rivage. Il est mis en service en octobre 1905, soit presque deux ans avant la chute de son ancêtre et rentre très vite dans l’histoire de la Côte de Beauté. Dès le lendemain de la Première Guerre mondiale, il reçoit déjà de nombreux touristes et, en 2005, un écomusée est construit. Unique phare en béton répertorié en France, la tour aux 300 marches n’est aujourd’hui plus qu’à 200 mètres du rivage, ce qui ne l’empêche pas d’avoir, chaque été, de plus en plus de succès.

Un avenir prometteur

Rouvert au public depuis le 10 février dernier, le phare de la Coubre se prépare donc, comme chaque année, à recevoir de nombreux visiteurs. La saison dernière avait déjà été plus que fructueuse avec plus de 55 000 visiteurs. Une fréquentation en nette augmentation et qui devrait, cet été encore, être importante. Ce succès est en partie dû aux travaux d’embellissement de 2016 et 2017, ayant nécessité un budget de plus de 100 000 €, qui ont rendu les abords du phare plus accessibles et surtout plus accueillants. Le développement d’une stratégie de communication et d’activités diverses y sont également pour beaucoup. En effet, depuis l’été dernier, la présence d’un food truck au pied du phare permet aux visiteurs de se restaurer tout au long de la journée. Des activités pour les enfants ont également été mises en place, comme la chasse aux œufs qui a eu lieu pour la seconde fois le 2 avril. La course Extrême 300, montée chronométrée des marches du phare, se déroulera, quand à elle, pour la troisième année consécutive ce 10 mai. La météo maussade de l’été dernier, ne permettant pas aux touristes de profiter de la plage,  avait aussi, d’après Damien Joussemet, le responsable du site, permis d’attirer des visiteurs. Cette année, afin de continuer le développement de ce lieu incontournable, la stratégie de communication va évoluer davantage, et en particulier au niveau digital puisqu’un site internet entièrement dédié au phare va être mis en ligne. Des brochures en langues étrangères seront également éditées. Quant aux activités, elles se poursuivent avec, en nouveauté, des visites commentées tout au long de l’été et une évolution de la boutique qui proposera des produits plus variés. Pour faire face à ce nombre accru de visiteurs, la municipalité a pris la décision de recruter sept agents contractuels pour s’occuper uniquement du phare. Damien Joussemet, responsable du site, reste cependant réaliste, «notre objectif est de recevoir autant de visiteurs que l’année précédente, le plus important étant que les visiteurs soient satisfaits». La fréquentation dépendant en grande partie, selon lui, de la météo, le principal objectif est d’en faire un lieu proposant des prestations de qualité.

Sources : www.c-royan.com

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous