La Tremblade-Ronce-les-Bains - N°121 - Décembre/Janvier 2013

Les anciens installés face à la plage de la Cèpe ?

 

Jean-Pierre Tallieu, le maire, n’a pas abandonné l’idée de vendre le parking de la Cèpe. Il souhaiterait construire un établissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes.

Cela a été le feuilleton de ce début d’année dans la commune et plus particulièrement à Ronce. En janvier, en effet, les élus décidaient de déclasser deux parcelles de terrain avenue de la Cèpe, servant de parking aux usagers de la plage du même nom. La mairie voulait déclasser ces deux parcelles pour permettre, selon les termes employés dans le compte rendu du conseil municipal «l’implantation d’un complexe hôtelier». L’occasion alors de répondre ainsi à un déficit de ce type d’établissement dans sa commune (CB n° 117). L’enquête publique était prévue entre le 21 février et le 7 mars. Dès l’annonce de cette consultation publique, les riverains de la rue avaient manifesté contre le projet. Un site internet était créé dans la foulée et les habitants ont été nombreux à intervenir sur le cahier de doléances ouvert en mairie. Début avril, le commissaire-enquêteur donnait finalement un avis défavorable à ce déclassement, notamment parce que la procédure écrite de la double publicité n’avait pas été respectée. Pour appuyer leur position, les riverains ont créé, en juin dernier, l’association Sauvons le littoral ronçois (CB n° 119). Alors que le calme semblait être revenu dans la rue de la Cèpe, les riverains ont été alertés par la présence de géomètres sur les lieux qui effectuaient des mesures pour un éventuel acheteur. Il semblerait que la mairie n’a pas abandonné l’idée de vendre ce terrain communal. «La maison de retraite des Mimosas, explique Jean-Pierre Tallieu, le maire, n’est plus aux normes. J’ai proposé au Conseil général de construire un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Nous avons un terrain disponible à Ronce qui pourrait convenir pour ce type d’établissement.» Et ce terrain est celui du parking de la rue de la Cèpe. «J’estime que c’est un endroit idéal pour les personnes âgées, reprend le maire. Dans les locaux libérés de la maison de retraite des Mimosas je pourrais mener un projet de logements sociaux qui font défaut dans la commune.» Réuni dernièrement, le conseil d’administration de cette maison de retraite aurait évoqué le sujet et aurait accepté le principe d’une nouvelle construction. «Une fois que tout le monde sera d’accord sur le projet ce sera à nous de bien travailler l’architecture pour que cela s’intègre bien dans l’environnement.»

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander
6 € N°162
Octobre/Novembre 2019

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous