Les Mathes-La Palmyre - N°169 - Décembre/Janvier 2020

Thomas Fourcy décoré

L'entraîneur de chevaux de course installé à l'hippodrome Royan Atlantique a reçu la médaille de la ville cet automne.

La distinction est honorifique dans le palmarès désormais long comme le bras, et qui ne cesse de s'enrichir, de Thomas Fourcy. Mais la commune des Mathes tenait à lui remettre afin de le remercier « de faire rayonner le nom de La Palmyre à travers le monde », pour reprendre les mots de la maire Marie Bascle. Le 27 octobre dernier, en marge d'une séance du conseil municipal, l'entraîneur de chevaux de course a donc reçu la médaille de la ville. Moins d'un mois après une performance hors du commun sur les hippodromes de Longchamp et Saint-Cloud.

Début octobre, Thomas Fourcy a encore un peu plus repoussé les limites d'une carrière accomplie. Elle l'était déjà lorsqu'il était jockey, avec quelque 300 victoires au compteur. Mais ses performances comme entraîneur le placent dans un gratin à part.  Celui auquel appartiennent par exemple Guillaume Macaire et Arnaud Chaillé-Chaillé, eux aussi installés à La Palmyre et qui ont longtemps couvé le jeune Fourcy, par le passé.

Une année de rêve

À l'aube de ses 41 ans – il les fêtera en décembre –, Thomas Fourcy a réalisé un grand chelem inédit sur les champs de course franciliens. Huit chevaux sur le podium, en l'espace d'un week-end. Et surtout quatre courses de prestige remportées avec les équidés confiés par des propriétaires bien inspirés. Sans oublier un troisième sacre dans la Qatar Arabian World Cup.

« C'est extraordinaire, c'est une année de rêve. Je n'aurais jamais imaginé ce qui se passe aujourd'hui. Je ne trouve pas mes mots. » Le spécialiste des purs-sangs arabes était submergé par l'émotion au micro d'Equidia. Sa médaille de la ville vient aussi récompenser le travail effectué par sa trentaine de salariés.

Photo : Thomas Fourcy dirige une écurie de quelque 90 chevaux à La Palmyre. (© CARA / S. Husté)


Une bourse accordée à une sportive

Licenciée à la base nautique de La Palmyre en kitefoil, Manon Castelein, 17 ans, s'est vu accorder par la municipalité une bourse d'un montant de 2 000 € afin de la « soutenir et de l'encourager à poursuivre ses efforts sportifs ». Fin août, elle a notamment terminé huitième et première féminine du championnat de France longue distance disputé dans l'estuaire de la Gironde.

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous