Sommaire du journal N°164 - Février/Mars 2020

Chers lecteurs,

Les 15 et 22 mars, auront lieu les élections municipales. On commente, ici et là, le mal-être des maires – les élus préférés des Français – dont chacun s’accorde à dire qu’ils sont les « piliers de la République ». Il est vrai qu’ils sont en première ligne vis-à-vis des citoyens et que les tribunaux ne les ménagent pas quand un accident se produit sur leur commune. Ils ont été en outre dépossédés peu à peu de leurs compétences au profit des communautés de communes, ce qui fait dire à certains, désabusés, qu’ils ne sont là que pour inaugurer les chrysanthèmes...

On votera d’ailleurs, les 15 et 22 mars, pour élire, en même temps que les élus municipaux, les conseillers communautaires qui éliront le nouveau président de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique, la CARA, Jean-Pierre Tallieu ne se représentant pas.

On lira, dans ce numéro, le « testament politique » de Jean-Pierre Tallieu dont la présidence a été peu contestée. 

On rappellera, pour l’anecdote, qu’à Royan autrefois – mais c’était il n’y a pas si longtemps – la bataille faisait rage à droite entre les gaullistes et les anti-gaullistes qui avaient pris l’habitude, les uns et les autres, de faire « sauter » les voitures de l’adversaire ! Jean-Pierre Tallieu, nouvel arrivé en politique à droite, avait été directement ciblé : un beau matin, en sortant de chez lui, à La Tremblade, il avait découvert ses deux belles voitures plastiquées...

Les mœurs ont aujourd’hui changé, les joutes restent verbales....

Claude Fouchier

Dernière minute

La Côte de Beauté

Meschers-sur-Gironde

Saint-Georges-de-Didonne

Royan

Vaux-sur-Mer

Saint-Palais-sur-Mer

Les Mathes-La Palmyre

La Tremblade-Ronce-les-Bains

Histoire

Culture

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous