Saint-Georges-de-Didonne - N°162 - Octobre/Novembre 2019

En bref...

Un nouveau pas vers l’extinction de l’éclairage nocturne

L’idée faisait son chemin depuis un an (CB n° 157). Alors que l’éclairage public de Saint-Georges-de-Didonne sera de nouveau interrompu durant la semaine de la nuit (sauf sur les zones de chantier routier), du 28 septembre au 6 octobre, de 1h à 5h du matin, la commune entend cette fois prolonger l’expérimentation, probablement durant tout l’hiver, au niveau du quartier de Suzac (23h-6h). Un quartier boisé où nichent de nombreux oiseaux migrateurs, particulièrement sensibles à la lumière artificielle. L’extinction de l’éclairage nocturne, source également d’importantes économies, pourrait ensuite se propager à d’autres secteurs, et sur des périodes plus longues. 

 

Le PLU repasse par l’enquête publique cet automne

Suite à l’annulation du plan local d’urbanisme (PLU) par le tribunal administratif avant l’été (CB n° 161), le projet de PLU arrêté sera soumis à enquête publique durant l’automne. A l’heure où nous écrivons ces lignes, les dates ne sont pas encore précisées. La majorité municipale espère une approbation du document en février 2020, avant les élections municipales.

 

Crématorium : la première pierre posée avant Noël

Le permis de construire déposé pour la construction du futur crématorium n’a fait l’objet d’aucun recours. La commune saint-georgeaise annonce, sans préciser pour l’instant de date, la pose de la première pierre d’ici la fin de l’année, près du cimetière des Dixains. Le site, composé d’un bâtiment de 550 m² et d’un jardin du souvenir de 400 m² (CB n° 156), devrait ouvrir ses portes à la fin de l’année 2020. Le projet est soumis à enquête publique jusqu’au 21 octobre. 

 

Voile : Manon Audinet en (bonne) route vers les JO 2020

Licenciée à Saint-Georges Voiles, Manon Audinet a remporté sa première victoire internationale, fin août. Associée à Quentin Delapierre en Nacra 17, la jeune athlète de 26 ans s’est parée d’or lors de la dernière manche de la Coupe du monde disputée sur le plan d’eau des JO 2020 de Tokyo. De très bon augure pour la qualification olympique, un an seulement après la formation du binôme. Pour décrocher le précieux sésame, Manon Audinet devra continuer sur sa lancée lors des Mondiaux en Nouvelle-Zélande, du 29 novembre au 8 décembre.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°163
Décembre/Janvier 2019

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous