Les Mathes-La Palmyre - N°167 - Août/Septembre 2020

Un appel à consommer local

La commune des Mathes-La Palmyre lance cet été une opération de communication d’envergure afin de sensibiliser habitants et estivants au « consommer local ». Il en va de la survie des professionnels de la station balnéaire.

«Consommer local, c’est bon pour le moral. » Le slogan est placardé partout depuis début juillet. Et il le restera tout l’été. Sur les vitrines et les planimètres ou encore au marché du dimanche. Impossible de passer à côté de la campagne de communication du moment, joviale et décalée. Avec un emblème pour porter la bonne parole – le célèbre flamand rose du zoo de La Palmyre – et une référence directe à la Compagnie créole et son classique indémodable de la chanson dite positive. 

L’initiative en revient à la municipalité, soucieuse de la santé, rendue bien fragile par la crise sanitaire, de tous les acteurs économiques. « Nous les avons sondés pour connaître leurs besoins, explique la maire de la station balnéaire. Certains ont sauvé les meubles. C’est bien plus compliqué pour d’autres. Pas de procédures de liquidation pour l’instant, mais beaucoup ont peur. Il y a du monde, les gens regardent, se promènent mais n’achètent pas forcément. » La hausse parfois observée des prix, liée à plusieurs facteurs, n’arrange rien.  

Susciter un élan de solidarité

Mais Marie Bascle espère ainsi, à travers cette campagne, susciter un élan de solidarité : « Ils ont joué le jeu pendant le confinement en mettant par exemple en place des services de “drive”. Il n’y avait pas que le côté financier, mais une vraie entraide. J’ai l’exemple d’un commerçant qui s’est déplacé juste pour apporter un milk-shake à une grand-mère. Ce serait un juste retour des choses de consommer local. »
Outre les quelque 70 à 80 commerçants et restaurateurs de la station touristique, les artisans, hébergeurs, loisirs et sports nautiques sont aussi mis en avant au travers d’affiches distinctes, au format A3, créées pour inciter habitants et estivants à se tourner vers les professionnels locaux. Un QR Code renvoie directement sur l’annuaire édité spécialement par la commune. Le dimanche, des triporteurs déambulent pendant deux heures dans les allées du marché de La Palmyre. 

Cette opération, d’un coût global supérieur à 6 000 €, vient en complément de l’abattement de 50% appliqué en 2020 sur les tarifs des redevances des terrasses et des droits de place des marchés. Soit une perte de 20 000 € dans les caisses communales.

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°165
Avril/Mai 2020

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous