Sommaire du journal N°78 - Septembre/Octobre 2005

Chers lecteurs,

Cinq associations de Saint-Georges-de-Didonne ont décidé de s'unir ponctuellement pour des objectifs communs, non pas pour bâtir une opposition politique à la municipalité mais pour constituer une force de proposition sur les sujets d'aménagements qui engagent l'avenir de la commune et exigent, selon elles, une large concertation avec la population.
Ce regroupement d'associations est d'actualité. En Haute-Savoie, l'association des propriétaires de Chamonix et celle de La Clusaz, composées principalement de résidents secondaires, mettent sur pied une fédération des stations de montagne. Sur la côte sud des Landes, quatre puissantes associations de propriétaires, où la encore les résidents secondaires sont largement majoritaires, se sont unies pour que la communauté de communes revoie son calcul de la taxe d'ordures ménagères qui, adossé la valeur locative des immeubles, pénalise les propriétaires du littoral.
Ainsi les communes et les comunautés de communes sont-elles les endroits où s'exerce le mieux la démocratie. Hors de toute politique politicienne qui plombe trop souvent l'action des élus nationaux, régionaux, départementaux, que les médias ont la lourde responsabilité d'entretenir en ne s'intéressant, à droite comme à gauche, qu'aux querelles des chefs et à leurs manœuvres intestines.
Il faut dire que la sanction est directe pour les élus municipaux. Et surtout dans les stations touristiques où les associations détiennent l'arme fatale – épée de Damoclès au-dessus de la tête des élus –, celle de faire voter en masse leurs adhérents, propriétaires de résidences secondaires.

La Côte de Beauté

Meschers-sur-Gironde

Saint-Georges-de-Didonne

Royan

Vaux-sur-Mer

Saint-Palais-sur-Mer

Les Mathes-La Palmyre

La Tremblade-Ronce-les-Bains

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous