La Côte de Beauté - N°114 - Octobre/Novembre 2011

Brèves d'ici...

 

La Palmyre - Naissance d’un girafon

D’abord prévue fin juillet, puis en août, la naissance d’un girafon a finalement eu lieu lundi 12 septembre. Le girafon, une petite femelle mesurant 1,75 m et pesant environ 50 kg, est en pleine forme. Il s’agit du premier petit du couple Kruger/Evelien et de la 22e naissance de girafe au zoo de La Palmyre. Pour l’instant, la mère et son petit ne sont pas visibles en extérieur, mais le public peut tout de même les observer à travers la vitre du bâtiment des girafes. Le bébé sortira probablement dans le courant octobre, lorsqu’il sera capable d’évoluer dans l’enclos extérieur en toute sécurité et que le reste du groupe sera bien habitué à sa présence. 

 

Saint-Palais-sur-Mer - La CARA achète le couvent

Lors du conseil communautaire du 18 juillet dernier, les élus ont voté l’acquisition, auprès de l’évêché de La Rochelle, du couvent de Béthanie, situé à Saint-Palais-sur-Mer. Cette propriété s’étend sur 13 526 m2, elle a été acquise au prix de 1 981 000 €. Pour Jean-Pierre Tallieu, président de la communauté d’agglomération Royan Atlantique, il est indispensable pour la CARA de disposer de réserves foncières lui donnant la possibilité de réaliser des projets ou de mener des négociations ou des échanges. Il envisage également de transférer les bureaux actuels de la CARA, très exigus, alors que plusieurs délégués communautaires pensent eux que le site se prête plus à la réalisation de logements. 

 

Saint-Georges - Hommage

Jean Tabary, dessinateur et scénariste, créateur — avec René Goscinny — du célèbre personnage de bande dessinée Iznogoud est décédé cet été, à Pont-l’Abbé-d’Arnoult. Il était très connu des organisateurs du festival Humour et Eau salée de Saint-Georges-de-Didonne qui organise le prix Iznogoud. Créé en 1992, ce prix récompense les personnalités qui ont tenté de «devenir calife à place du calife», à l’image du personnage de bande dessinée éponyme.

 

Cheminement littoral

La communauté d’agglomération Royan Atlantique a signé une convention financière et de gestion avec le Département pour le projet de cheminement des rives de Gironde. Cet itinéraire de plus de 48 kilomètres reliera le pôle nature du parc de l’Estuaire à Saint-Georges-de-Didonne au pôle nature de Vitrezay sur la commune de Saint-Sornin-de-Conac. La convention a pour objet de définir les engagements des parties. Ainsi la CARA participera financièrement à hauteur de 25% et s’engage à entretenir cet itinéraire. Le Conseil général réalisera les travaux d’aménagement.

 

Réforme territoriale - Avis défavorable

Les élus communautaires ont donné un avis défavorable au projet du schéma départemental de coopération intercommunale de la Charente-Maritime présenté par le préfet. Il propose l’extension de la communauté d’agglomération Royan Atlantique à trois communes, Corme-Ecluse, Sablonceaux et Saint-Romain-de-Benet, adhérents à la communauté de communes des bassins Seudre et Arnoult. Nombre d’élus ont dénoncé la précipitation et le manque de concertation des services de l’Etat dans le cadre de cette réforme. Bien que se prononçant défavorablement sur le projet, tout en acceptant l’idée de l’arrivée de ces trois communes, la CARA demande une extension complémentaire du futur périmètre pour y intégrer la commune du Gua.

 

Le Département en Chine

Une délégation du Conseil général, conduite par Dominique Bussereau, a fait un voyage dans deux des provinces du nord-est de la Chine, le Jilin et le Liaoning, début septembre. Le séjour a été ponctué de plusieurs réunions de travail avec des responsables aux niveaux provincial et municipal, visites de sites industriels à Changchun et à Shenyang, respectivement capitales du Jilin et du Liaoning. Deux formes de partenariat sont envisagées, à savoir une coopération décentralisée entre le Département et la province du Jilin, qui pourrait être développée dans les domaines industriel, agricole, touristique… et un jumelage entre le Département et la ville de Jinzhou, site portuaire sur la mer de Bohai, doté de huit établissements d’enseignement supérieur, débouché potentiel de notre filière nautique.

 

Frelon asiatique

Le Conseil général a débloqué 60 000 € pour favoriser la destruction des nids de frelons asiatiques. Après les pesticides, les ruches sont décimées par ces frelons venus de Chine. 

 

Pluie et animations

Alors que les organisateurs du Violon sur le sable ont été contraints de reporter la première soirée du festival royannais, ceux du Festival international d’art et pyrotechnie de Saint-Palais, labellisé Sites en scène pour la première année, ont dû annuler, eux, la soirée de clôture, le mecredi 20 juillet. Les très mauvaises conditions climatiques sont à l’origine de ces annulations.

 

... Et d’ailleurs

 

Oléron - Accident mortel

L’alcool, le cannabis, une vitesse excessive et un dramatique concours de circonstances sont les terribles ingrédients qui ont mené au drame le 15 août dernier. Deux adolescents de 15 ans, des jumeaux originaires de Saint-Trojan-les-Bains, sont décédés dans un dramatique accident de la circulation qui s’est déroulé sur la commune de Dolus.  Alors qu’ils rentraient, vers une heure du matin, d’une fête à La Cotinère, un groupe de 5 jeunes scootéristes ont été victimes d’un accident. Deux jeunes filles ont tenté de dépasser un scootériste qui les précédait et qui zigzaguait sur la route. Lors de ce dépassement, le conducteur les a heurtées, les faisant tomber sur la chaussée. Arrivait alors en sens inverse un camion—benne qui, pour les éviter, à fait un écart et s’est déporté sur l’autre axe de circulation où arrivaient les jumeaux. Le choc frontal violent a tué sur le coup les deux adolescents. D’après les premiers éléments de l’enquête, il s’avère que le scootériste, à l’origine du premier accrochage, était sous l’emprise de l’alcool et du cannabis, quant au chauffeur du camion—benne il avait lui aussi consommé du cannabis, roulait au-delà de la vitesse autorisée et avait également dépassé son temps légal de conduite. Autant de circonstances aggravantes qui ont conduit le procureur à demander leur incarcération. Fin août, le chauffeur du camion benne a été remis en liberté. Agé de 36 ans, il a été mis en examen le 17 août pour homicides involontaires avec deux circonstances aggravantes. Le conducteur du scooter est lui toujours incarcéré et a également été mis en examen pour les mêmes chefs d’inculpation.

 

Oléron - Epave du Port Calédonia

87 ans après son naufrage au large du rocher d’Antioche, l’épave du Port Calédonia a été retrouvée au début du mois de juillet. Lors du naufrage, le 2 décembre 1924, 25 marins finlandais avaient perdu la vie. Ils ont été enterrés au cimetière de la commune de Saint-Denis-d’Oléron. L’association de recherche et d’études du patrimoine maritime et fluvial (Arepmaref) est à l’origine de cette découverte. Tous les ans, elle organise des campagnes de prospection et retrouver l’épave du Port Calédonia faisait partie de ses priorités, notamment parce que ce naufrage emblématique est l’un des derniers recensés sur Antioche. Lors de la plongée, l’équipe de chercheurs a retrouvé les vestiges de ce navire sur 90 mètres de long. 

 

Parc naturel marin : enquête publique

D’ici 2015, une dizaine de parcs naturels marins devraient être créés dont le parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et des pertuis charentais. En juin 2008 a été lancée l’étude sur le projet du parc. Depuis mars 2009, une mission d’études mène la concertation avec les acteurs maritimes. Après 400 réunions, les bases du projet ont été définies pour être soumises à l’enquête publique qui s’est déroulée jusqu’au 22 septembre. D’ici quelques semaines le commissaire-enquêteur devra donner son avis sur ce parc naturel marin.

Le périmètre retenu englobe les pertuis Breton, d’Antioche et de Maumusson ainsi que l’embouchure et l’estuaire de la Gironde.

Les objectifs du parc naturel marin sont, notamment, l’amélioration des connaissances scientifique des milieux marins, des espèces et des usages, la promotion et le développement des activités de pêche professionnelle, aquacoles et conchylicoles dans le respect des écosystèmes marins, et la promotion des activités maritimes portuaires et industrielles ainsi que les activités de loisirs dans le respect des écosystèmes marins, mais aussi la préservation des milieux dans un équilibre durable entre biodiversité et activités socio—économiques. 

La création d’un parc naturel ne modifie pas la réglementation concernant la pêche professionnelle et de loisir et n’entraîne aucune création de taxe nouvelle.

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°178
Juin/Juillet 2022

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous