Sommaire du journal N°188 - Février/Mars 2024

Chers lecteurs,

« On devrait construire les villes à la campagne où l’air y est plus pur », disait Alphone Allais. Et de moins en moins de villes pourrait-on ajouter sur la Côte de Beauté où l’on s’apprête, après quelques arbitrages, à entériner le shéma de cohérence territoriale (SCoT) de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique. Celui-ci obéit à l’objectif national de zéro artificialisation des sols en 2050. Le SCoT n’autorisera que 18 hectares par an à l’urbanisation jusqu’en 2040. Ce qui devrait amener les communes, entre autres décisions, à rendre inconstructibles des terrains constructibles, ce qui fera grincer quelques dents chez les propriétaires concernés... (voir pages 8 et 9).

La plupart des élus sont, pour le moment, focalisés sur le projet d’une gigantesque usine à saumons prévue au Verdon qui devrait produire quelque 10 000 tonnes de saumon par an. Un fonds des Emirats arabes unis y a investi 275 millions d’euros. Le « front » royannais (voir page 5) espère bien faire annuler le projet. Même si le Médoc est plus circonspect car 250 emplois directs sont promis. Mais les élus de la Côte de Beauté rappellent qu’ils ont eu quelques succès dans le passé comme celui d’avoir fait annuler le terminal méthanier au Verdon malgré le soutien actif du puissant maire de Bordeaux de l’époque, Alain Juppé.

Claude Fouchier

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
6 € N°187
Décembre/Janvier 2023

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous