Sommaire du journal N°28 - Mai/Juin 1997

Chers lecteurs,
Trop de lois tuent la loi. L'adage est bien connu mais il prend, de nos jours, une dimension ubuesque. Même le Conseil d'Etat se perd dans le dédale des quelque 20 000 lois qui régissent notre vie, sans compter une abondante jurisprudence, les décrets, les règlements et autres circulaires. La schizophrénie de notre administration, dominée par de jeunes énarques à peine sortis de l'adolescence, influence, qu'ils le veuillent ou non, nos législateurs qui ne cessent de "pondre" des lois qui, évidemment, se contredisent à un moment ou à un autre. On lira, à ce propos, comment la commune de Meschers, en vertu de la loi Sapin, doit se porter candidate à l'obtention de la concession de ses propres plages... Et comment, en réponse à Dominique Bussereau, le secrétaire d'Etat aux Transports répond piteusement en renvoyant la balle à la Direction des Ports ! Bien entendu, Meschers conservera ses plages. Mais en attendant, des dizaines de personnes, élus, administrateurs, juristes, député, ministre etc., auront planché sur le dossier. Pour rien, c'est évident. A cause d'une loi qui, voulant la transparence, n'a fait qu'opacifier les choses et conduit obligatoirement aux passe-droits voire aux magouilles. Ses auteurs n'ont pas fini d'en mesurer les effets pervers...

La Côte de Beauté

Meschers-sur-Gironde

Saint-Georges-de-Didonne

Royan

Vaux-sur-Mer

Saint-Palais-sur-Mer

Les Mathes-La Palmyre

La Tremblade-Ronce-les-Bains

Histoire

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous