Sommaire du journal N°42 - Septembre/Octobre 1999

Chers lecteurs,

Le mot "incivilité" a été remis à la mode en lui donnant un sens extensif qui qualifie tous les petits manquements à la loi ou aux simples règles de la vie en société : on fait du bruit sans se soucier des voisins, les injures fusent pour un oui ou un non, on gare sa voiture en double file, on ne s'efface devant personne, on tague les murs ou les voitures, etc.
Le phénomène devient inquiétant. Il est l'expression d'une société où au lieu de tenter d'éduquer l'individu, de lui faire prendre conscience de son rôle actif dans la collectivité, de le responsabiliser, on le traite comme un être mineur qu'il faut "cadrer" dans un carcan de lois et de règlements inextricables. Trop de lois tue la Loi. Et il n'est malheureusement plus considéré comme immoral de la transgresser.
On ne peut s'étonner non plus, la puissance publique ayant tous les droits, que certains exigent d'elle tous les devoirs.
Ainsi, de la même façon que les randonneurs en montagne appellent sur leur téléphone portable l'hélicoptère de secours pour un simple malaise, on exige des pompiers, sur nos plages, le transport à l'hôpital pour le moindre bobo. Cet été, si l'on n'a eu à déplorer que deux morts sur les plages de la côte de Beauté – survenues en dehors des heures de surveillance – les interventions des pompiers ont augmenté de 40% ! Cette "bobologie" entraîne évidemment des coûts et des dépenses d'énergie exorbitants. Une bonne campagne d'instruction civique pourrait peut-être permettre, dans ce cas-là comme dans d'autres, de faire quelques économies...

La Côte de Beauté

Meschers-sur-Gironde

Saint-Georges-de-Didonne

Royan

Vaux-sur-Mer

Saint-Palais-sur-Mer

Les Mathes-La Palmyre

La Tremblade-Ronce-les-Bains

Histoire

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander
6 € N°175
Décembre/Janvier 2021

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous